dimanche 31 janvier 2016

Les Dimanches de l'abbé Béthléem 27, septembre 1910

Depuis 2012, ArchéoSF explore Romans Revue revue de critique dirigée par le rigoriste Abbé Béthléem. Pour lire la présentation de la revue et de l'abbé Béthléem, cliquez ICI.

Au sommaire de ce nouveau Dimanche de l'abbé Béthléem, une critique de JH Rosny puis d'un roman de A. Couvreur et enfin une mise en garde contre le cinématographe. 

Le numéro de septembre 1910 s'ouvre sur la fin de l'article consacré aux livres pour jeunes filles (voir le sommaire de cet article). 

La section étudiant les journaux, magazines et revues se penche, sous la plume de Léon Jules, sur les périodiques féminins. La Mode nationale accueille des textes de JH Rosny et c'est l'occasion pour le critique de dénoncer le caractère subversif de ses écrits: 







La rubrique "A travers les romans du mois" mentionne le nom de plusieurs auteurs ayant oeuvré dans la conjecture rationnelle ( Michel Corday, Jacques des Gachons par exemple) ou irrationnelle (Selma Lagerlof) . Pour une fois aucun roman n'est frappé d'interdit. Un seul ouvrage est à classer dans la conjecture romanesque rationnelle: celui d'André Couvreur intitulé Une Invasion de macrobes avec la mention "Romans pour grandes personnes":



Jean-Luc Boutel propose sur son site un article consacré à André Devambez illustrateur du roman ainsi qu'une galerie des couvertures avec les différentes éditions d'Une Invasion de macrobes.

Enfin, après diverses mises en garde contre les effets pervers de la littérature sanguinaire (voir ICI, LA ou encore LA), c'est au tour du cinéma d'être l'objet de l'attention de Romans Revue:

 

A dimanche prochain !

jeudi 28 janvier 2016

De notre fusée interplanétaire vous verrez Luchon !

Une carte postale à système datée du début des années 1960 :


mercredi 27 janvier 2016

Jean Routier, L'attaque à main armée et le progrès (1919)

En 1919, Jean Routier imaginait, dans Automobilia : l'automobile aux Armées, l'avenir de l'attaque à main armée... en prenant soin d'abord de revenir sur son histoire... On n'arrête pas le progrès !









Jean Routier, "L'attaque à main armée et le progrès, in Automobilia : l'automobile aux Armées n°50 daté du 15 juin 1919.

mardi 26 janvier 2016

lundi 25 janvier 2016

Enigme du lundi #4 : A quoi sert cet objet?

Voici un objet vu sous trois angles différents (vue en coupe puis deux vues montrant les deux parties de l'objet).
A quoi pouvait bien servir cet objet?


jeudi 21 janvier 2016

En l'an 2000, le gardien de musée (début XXe siècle)

Au début du XXe siècle, la Société de préservation contre la tuberculose édita plusieurs cartes postales humoristiques mettant en garde contre différents travers pouvant entraîner la dangereuse maladie infectieuse.
Ici la poussière est l'ennemie surtout quand elle est soulevée par des instruments tels les balais et autres plumeaux ce qui a pour conséquence de disséminer les germes de la tuberculose... Cette carte,montrant les visiteurs découvrant les terribles engins propagateurs de la maladie, est le pendant de celle intitulée Au Musée des antiquités en l'an 2000




Ce billet ouvre une série consacrée aux cartes postales d'anticipation éditées par la Société de préservation de la tuberculose. Pour voir l'ensemble des billets publiés, cliquez ICI.

mardi 19 janvier 2016

Enigme du lundi, réponse du mardi #3

Voici la réponse en images à l'énigme d'hier. Il s'agissait d'une "cloche" servant à effectuer des prises de vues sous-marines. Elle date des années 1910 et fut notamment utilisée pour un film de fiction en 1913 dont nous parlerons bientôt.




dimanche 17 janvier 2016

Les Dimanches de l'abbé Béthléem 26, août 1910

Depuis 2012, ArchéoSF explore Romans Revue revue de critique dirigée par le rigoriste Abbé Béthléem. Pour lire la présentation de la revue et de l'abbé Béthléem, cliquez ICI.

Au sommaire de ce nouveau Dimanche de l'abbé Béthléem, une critique du roman Le Crime de Sylvestre Bonnard d'Anatole France, celle du roman d'Albert Quantin Histoire prochaine, puis une nouvelle mise en garde contre la "littérature sanguinaire" et enfin la mention d'un ouvrage dont je n'ai pas pu trouver les références, point sur lequel j'espère que les lecteurs pourront m'éclairer.

Le numéro d'août 1910 s'ouvre sur la suite du long article consacré aux livres utiles aux jeunes filles dont nous avons présenté le sommaire dimanche dernier

Anatole France a publié Le crime de Sylvestre Bonnard (première version en 1881) et l'équipe de l'abbé Béthléem n'est pas hostile à la lecture de sa réédition dans La Nouvelle collection illustrée :



Le roman d'Albert Quantin est bien loin de connaître les mêmes louanges. Oeuvre d'anticipation sociale, Histoire prochaine est classée dans la redoutable catégorie "Romans dangereux ou réservés aux personnes de jugement éprouvé":

 Le carnet de Romans Revue comporte une nouvelle attaque contre la littérature sanguinaire sous l'angle cette fois de la presse qui est bien trop avide de récits de crimes et d'exécutions:


 Enfin il est fait mention de l'ouvrage intitulé Demain dans lequel il est question de la fin du monde... Qui saurait de quel livre il s'agit?


A dimanche prochain !

samedi 16 janvier 2016

[En 2016] Rip, Plus ça change (1915)

En 1915, Rip (sous ce pseudonyme se cache Georges Gabriel Thenon) propose la première version de sa revue Plus ça change. L'interprète principal est alors Raimu. L'histoire est résumée dans le compte-rendu qui suit. La revue ne sera publiée qu'en 1922. Il existe plusieurs versions de la revue (au moins deux) et la date indiquée dans le texte évolue au fil du temps : elle est au départ en 2016 puis va passer en 2018,... Plus ça change, plus la date reste de manière identique éloignée d'une centaine d'années.



Compte-rendu publié dans Le Figaro, 7 septembre 1915.



Ce billet fait partie d'une série consacrée à l'année 2016 vue par les auteurs du passé (prophétie, anticipation, prospective). Pour retrouver tous les billets de cette série, cliquez ICI.

jeudi 14 janvier 2016

Au musée des antiquités en l'an 2000 (début XXe siècle)

Au début du XXe siècle, la Société de préservation contre la tuberculose édita plusieurs cartes postales humoristiques mettant en garde contre différents travers pouvant entraîner la dangereuse maladie infectieuse.
Ici la poussière est l'ennemie surtout quand elle est soulevée par des instruments tels les balais et autres plumeaux ce qui a pour conséquence de disséminer les germes de la tuberculose...


Ce billet ouvre une série consacrée aux cartes postales d'anticipation éditées par la Société de préservation de la tuberculose. Pour voir l'ensemble des billets publiés, cliquez ICI.

mardi 12 janvier 2016

Enigme du lundi #2 Réponse du mardi

L'énigme du lundi #2 portait sur cette image et la question était pourquoi peut-on dire que le personnage "fait le singe".

La réponse en deux images:



Source: Gallica

lundi 11 janvier 2016

Enigme du lundi #2

Pourquoi peut-on dire que le personnage fait (vraiment)  le singe ?


dimanche 10 janvier 2016

Les Dimanche de l'abbé Béthléem 25, juillet 1910

Depuis 2012, ArchéoSF explore Romans Revue revue de critique dirigée par le rigoriste Abbé Béthléem. Pour lire la présentation de la revue et de l'abbé Béthléem, cliquez ICI.

 
Si le numéro de juin 1910 offrait une importante matière à l'amateur de conjecture romanesque, de littérature populaire et d'intrigues policière, celui de Juillet 1910 est plus pauvre mais recèle une surprise (tout au moins pour moi).

Au sommaire de ce nouveau Dimanche de l'abbé Béthléem, une critique des Aventures du roi Pausole de Pierre Louys, celle du roman de Fergus Hume L'Ombre mystérieuse et un roman que je ne connaissais pas et qui semble être aussi conjectural que rare.

Une partie du numéro est consacrée à un article (feuilleton à suivre sur plusieurs numéros) présentant les livres pour les jeunes filles quittant le pensionnat afin de poursuivre leur éducation. La table de l'article dit tout ce qui est attendu par l'auteur (qui signe "Le curé") d'une jeune fille de l'époque:




 La dernière partie de l'article que P. Bruno consacre à la collection Modern Bibliothèque se clôt par ces mots:



Parmi les titres évoqués seul Les Aventures du roi Pausole de Pierre Louys nous intéresse par son caractère utopique (mais qui n'a pas l'agrément de Romans Revue)







 Les Aventures du roi Pausole, illustré par Lucien Métivet, Edition Fasquelle (1906)

L'article suivant traite des livres scientifiques (notamment de vulgarisation) sans trace de conjecture .

La section "Les Revues, journaux & magazines", tenue par Léon Jules, se penche sur le journal Gil Blas. On trouve dans Gil Blas quelques textes conjecturaux (par exemple Les Patins de Gavroche de Jean Richepin -cliquez ICI pour le lire) mais il n'en nullement fait mention ici. Elle s'occupe aussi des journaux humoristiques Le Rire, Le Sourire, Fantasio et Le Cri de Paris. Léon Jules ne sauve que le dernier (et encore...)

La rubrique Les Romans du mois est, comme souvent la plus fournie, pour nous avec une critique de L'Ombre mystérieuse de Fergus Hume. L'ouvrage est paru en 1906 sous le titre The Mystery of the Shadow. La première édition française (pas toujours mentionnée) semble-t-il est celle évoquée ici chez Tallandier dans la collection Les Romans mystérieux.


L'Ombre mystérieuse a été réédité en 2005 chez Terre de Brume:





Enfin, j'ai découvert un roman que je ne connaissais pas sur lequel je reviendrai dans un autre article. Signé Robert Havard de la Montagne, Leurs Fils ne semble pas au premier abord ressortir de notre domaine de prédilection... et pourtant :




A Dimanche prochain !





samedi 9 janvier 2016

En 2016 : L'Irlande n'aura plus qu'un million d'habitants (1897)

Les prévisions d'évolutions démographiques sont souvent erronées. En 1897, le Pall Mall Magazine publiait les recherches du statisticien Holt Scholling à propos de la population irlandaise. Le résultat était sans appel : toute la population allait finir, dans un lointain avenir, par disparaître. La date où il n'y aurait plus qu'un dernier irlandais était fixée à l'an 3730. Pourtant le chroniqueur rapportant l'information est plus prudent indiquant que sans doute d'autres habitants allaient venir pour combler les manques.

Rappelons que la population irlandaise s'élève aujourd'hui à 4.612.700 habitants pour la partie "République d'Irlande" et 1.810.863 pour l'Irlande du nord (soit un total de 6.423.563 habitants c'est à dire inférieur à la population totale de 1831).


Source: La Revue des revues : un recueil des articles paraissant dans les revues françaises et étrangères, 1er octobre 1897, disponible sur Gallica.


Ce billet fait partie d'une série consacrée à l'année 2016 vue par les auteurs du passé (prophétie, anticipation, prospective). Pour retrouver tous les billets de cette série, cliquez ICI.